Pages: [1]   Bas de page
Ce sujet n'a pas encore été noté !
Vous n'avez pas encore noté ce sujet. Choisissez une note :
Auteur Fil de discussion: Ballon d'Or PSG Mag' 2005 : résultat  (Lu 4706 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« le: 17 Janvier 2006 à 00:12:05 »

Après près d'un mois de réflexions intenses, de votes, le Ballon d'Or PSG Mag' tient son nouveau lauréat.

Mais avant de donner son nom (oui, le suspens est à son paroxysme), je tiens à remercier les 26 participants du second tour de m'avoir donner leur classement.
Et donc, pour sa cinquième édition, nous allons dérouler dans l'ordre inverse du classement final.


4ème : David Rozehnal Rozehnal

42 points
(0 fois premier, 3 fois deuxième, 7 fois troisième et 16 fois quatrième)


Le vieil adage fonctionne toujours. On ne peut pas être sur le podium du BO en n'ayant disputé que 6 mois sous nos couleurs. Sorin peut en témoigner. Rozehnal paye le fait d'être arrivé un poil trop tard dans l'année. Mais pourtant, rien que le fait qu'il figure dans les 4 finalistes est une belle réussite pour lui. Avec les arrivées médiatisées de Kalou et Dhorasoo, les transferts rocambolesques de nos deux uruguayens, son arrivée est passée presque inaperçue. Pourtant, grâce à son style de jeu, classe, propre, et plein d'assurance, il est le complément idéal de Mario Yepès. Notre axe central ne nous inquiète plus du tout. Rozehnal est là, sereinement. Et si besoin est, il n'hésite jamais à venir aider les attaquants, avec sa technique que beaucoup de joueurs doivent lui envier.


3ème, et Ballon de Bronze : Sylvain Armand Armand

52 points
(5 fois deuxième, 11 fois 3ème, 10 fois quatrième)


Comme souligné récemment par Smegs, avant, à ce poste, on avait Gabriel Heinze. Aujourd'hui, nous avons Sylvain Armand, et même si le style des joueurs est bien différent, on est pleinement satisfait. Parceque Sylvain, c'est le joueur qui est toujours là. Il n'est jamais blessé, très rarement suspendu. Qu'on le fasse joueur où que ce soit sur le terrain, il répond présent. Défensivement, il ne rechignera jamais à faire l'effort pour sauver son camp. Offensivement, si l'équipe a besoin d'un soutien à gauche, Sylvain déboulera, pour prendre son couloir. Technique, physique, appliqué et motivé, tout ce qu'il faut pour faire un très bon latéral.


3ème et Ballon d'Argent : Mario Yepes Mario

99 points
(3 fois 1er, 16 fois 2ème, 7 fois 3ème)


Et donc, le troisième défenseur de ce classement. Et oui, le BO ne fait pas de différenciation de poste, les meilleurs gagnent, point. De Mario Yepes, on a tous en tête les tacles effectués à l'arrachée, alors qu'on voyait déjà l'attaquant adberse filer au but. Yepes, il est vrai affectionne ces gestes. Il le dit lui-même, ça le met en confiance, ça lui permet de rentrer dans un match complètement. Mais Yepes, c'est aussi le défenseur qu'on ne dribble jamais, regardez bien, les adversaires ne tentent même plus de l'éliminer directement. Yepes, c'est aussi 6 buts en 2005, et pas n'importe quels buts. Il redonne l'espoir en coupe contre Bordeaux, ou en championnat contre Sochaux. Il débloque la situation contre Nantes ou à Bordeaux. Si Pauleta est un joueur qui permet aux joueurs offensifs qui le côtoient, Yepes fait la même chose pour ce qui concerne le jeu défensif. Pourvu que ça dure.

1er et Ballon d'Or PSG Mag' 2005 : Pedro Pauleta Pauleta

171 points
(23 fois premier, 2 fois deuxième, une fois troisième)


Il n'y a pas de surprises. Pauleta se succède à lui-même. C'est le premier double vainqueur du BO. Et s'il continue comme ça, il va en avoir d'autres.
Ce joueur est indiscutablement de la marque des très grands. Comme disait Ad, on dit Monsieur Pauleta comme on disait Monsieur Raï auparavant. C'est le même respect qui s'en dégage. Je sais pertinemment que beaucoup n'apprécie pas forcément son jeu. Il n'est pas très rapide, techniquement, il ne surclasse personne, en duel aérien, on ne peut pas dire qu'il domine, et il est loin d'être spectaculaire. Alors forcément, beaucoup de gens préfèreront un joueur capable de dribbler toute une équipe. Mais quoiqu'on en pense, je pense qu'on ne peut qu'être admiratif devant ce personnage.
Parce qu'il a le sens du but. C'est indubitable. Quand on regarde les vidéos de ses buts, Pauleta, il marque de partout, dans toutes les positions. Mais surtout, ce que Pauleta a de plus que tous ses autres camarades, c'es que c'est un joueur intelligent. Ce joueur transpire l'intelligence. Personnellement, quand Pauleta fait quelquechose, et même s'il le rate, jamais je ne me dis "mais non, il ne fallait pas faire ça". Pauleta fait toujours le geste qu'il faut. Une frappe en puissance, placée, une passe, un dribble, un tacle. Rien de superflu. Le geste juste.
Physiquement, Pauleta est également au top. Je repense avec émotion à ceux qui disait en 2004 que Pauleta était sur le déclin. Aujourd'hui il a 30 ans. Et je ne crois qu'on puisse trouver en France un joueur de quelque âge que ce soit, qui soit capable de faire autant d'appels, et de rpesser autant la défense dans un match. Quand je regarde l'Equipe du Dimanche, et que je vois des gars comme Shearer ou Chiesa qui continuent à marquer, je me dis que Pauleta est loin d'être sur le déclin.

Enfin, ce que Pauleta a de plus que les autres, c'est la hargne. Il déteste perdre. Quand ça ne va pas, il tape du poing dans la presse, pile au moment où il faut, et derrière il montre l'exemple. Hier encore, alors que le PSG est mené, il n'a pas hésité à aller tirer lui-même un corner, ou à jouer une touche. Juste pour aller vite, juste pour que le PSG gagne.

Pauleta est grand.
 Respect


Gauthier, qui publiera les résultats du but demain.
Journalisée

tuco
Membre bavard PSG MAG'
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 174



Voir le profil
« Répondre #1 le: 17 Janvier 2006 à 12:18:53 »


Physiquement, Pauleta est également au top. Je repense avec émotion à ceux qui disait en 2004 que Pauleta était sur le déclin. Aujourd'hui il a 30 ans. Et je ne crois qu'on puisse trouver en France un joueur de quelque âge que ce soit, qui soit capable de faire autant d'appels, et de rpesser autant la défense dans un match. Quand je regarde l'Equipe du Dimanche, et que je vois des gars comme Shearer ou Chiesa qui continuent à marquer, je me dis que Pauleta est loin d'être sur le déclin.


Euh... Juste une toute petite rectification  Rougir , Monsieur Pauleta aura 33 ans le 28 avril 2006 (1m80 pour 78kg).


A titre de comparaison, Shearer et Chiesa sont dans leur 35ème année de vie d'homme...

Sinon, tout pareil... Pauleta est grand, comme d'habitude...
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Infos PSG | Football-Foot | Pronos foot
Thème PSGMAG.NET by Satanas