Pages: [1]   Bas de page
Ce sujet n'a pas encore été noté !
Vous n'avez pas encore noté ce sujet. Choisissez une note :
Auteur Fil de discussion: Recevoir, et donner, au Virage Auteuil  (Lu 3918 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« le: 26 Septembre 2006 à 14:38:21 »

A en croire certains, le Virage Auteuil serait en train de mourir... Quel est son visage aujourd’hui ? Qu’est-ce que ses supporters ont le droit, ou le devoir de faire ? Que reçoit-on quand on fait partie du VA ? Et que doit-on lui donner, en retour ?

Plus que jamais, le Virage Auteuil présente de multiples visages. Il ne s’agit pas là de rentrer dans les clichés chers aux journalistes, qui veulent que le VA soit une représentation exacte de toutes les minorités possibles et imaginables d’Île-de-France… Non, sans parler de couleur de peau, d’origine ethnique ou je ne sais quoi, quand on s’intéresse uniquement aux différents styles de supporters, on remarque que le VA est plus mélangé que jamais.

En haut, en bleu, les Supras et les Lutèce Falco représentent avec brio la mouvance Ultra ; les Karsud sont eux des Indépendants reconnus, et le reste de ce niveau est composé de simples supporters, d’abonnés, de sympathisants. En bas, depuis le départ des Tigris Mystic, le niveau rouge est devenu une zone dans laquelle les Parisiens sont laissés à eux même. Certains y verront un gâchis, un espace laissé en jachère, d’autres au contraire se félicitent de cette formidable liberté que laisse l’absence de toute association, et profitent de cette bouffée d’air frais et du sentiment d’indépendance qu’elle procure.

A Auteuil, il y a donc de tout… Même des gars aux réactions plutôt étranges. Il faut être bien clair : nulle part il est écrit que le VA est exclusivement réservé aux supporters de tel ou tel type. Les Ultras ont quitté la partie basse, leur modèle n’y a donc pour l’instant plus court… A partir de là il serait idiot de déclarer que tout abonné du Virage se doit de suivre cette mouvance italienne. De la même manière, le mouvement Indépendant tel que les Karsud le représentent est trop radical pour que l’on puisse obliger, ou même conseiller à toute une tribune de l’adopter. Cela n’aurait aucune crédibilité : par exemple certains pères de famille, abonnés tranquilles, ou encore de très jeunes supporters ne pourraient s’y reconnaître.

Mais alors une question se pose : y a-t-il un minimum exigible pour le supporter du VA ? Si on ne peut bien entendu pas forcer un gars qui a femme et enfants à venir préparer un tifo cinq jours dans la semaine, s’il n’est pas question de demander à un gamin de rentrer un fumi, ou à une adolescente de faire le coup de poing en cas de heurts au pied de la tribune, que peut-on, que doit-on demander aux abonnés d’Auteuil ? Rien ?

A-t-on le droit de se taire au VA ?

Parce que finalement, le problème est là. Il y a à Auteuil des gars qui ne font rien. Ils ne se lèvent pas, ne chantent pas, n’encouragent pas leur équipe… Ils ne donnent rien au Virage. Parfois même, ils tirent carrément l’ambiance vers le bas, au sens propre, puisque si vous avez la malchance d’être placé trop haut dans votre tribune, et qu’ils sont donc assis juste derrière vous, ils vous demanderont carrément de vous asseoir afin de ne pas leur boucher la vue. Vous chantez, vous vous défoncez pour le club, et un gars qui n’a jamais ouvert la bouche depuis le début vous tire le maillot pour vous forcer à vous pousser ?!?

La première réaction, une fois passée l’incrédulité, c’est bien entendu de l’ignorer, voire de lui expliquer plus ou moins gentiment qu’ici on est dans un virage, une tribune populaire, et qu’on y supporte le Paris SG, et debout. Que s’il n’est pas content les chaînes satellite font de jolis abonnements qui ne lui coûteront pas tellement plus cher, et qu’il verra sans doute mieux le match tranquille, chez lui, devant sa télé. Autrement dit, va te faire voir, et dégage…

Mais de quel droit ? De quel droit peut-on répondre cela, et imposer sa propre vision du boulot de l’abonné ? Il y a tout de même un problème là : nombreux sont les supporters qui refusent par exemple le modèle Ultra. Il y a des abonnés en Auteuil rouge qui préfèrent ne plus avoir de deux-mâts devant le nez à la moindre occasion, ne plus subir la sono à fond, les banderoles revendicatives et les rivalités avec d’autres groupes, parisiens ou non. Ceux-là, ces non-Ultras ne sont pas des sapins pour autant : le niveau rouge chante, il reprend les paroles qui tombent du niveau bleu. Le niveau rouge pousse, par exemple face à Nancy il a soutenu ses couleurs jusqu’au bout des arrêts de jeu, avec honneur, malgré le résultat. Bref, même sans les Tigris, même sans Ultras, Auteuil rouge continue de supporter le Paris SG. Différemment.

Mais alors ces gars-là, qui supportent en Auteuil rouge et qui sont bien contents que les Ultras ne leur aient pas imposé par la force leur modèle, qui sont ravis que personne ne les ait obligés à faire des perms, à se carter, etc., de quel droit ces personnes forceraient-elles ceux qui ne veulent pas chanter à se lever et à beugler, ou à partir ?

De quel droit ceux qui profitent de la liberté de choisir leur propre façon de supporter, refuseraient-ils aux autres la liberté de se taire ?

La liberté de supporter comme on le souhaite est une chance. Il faut d’ailleurs ici remercier les assoces que sont notamment les Supras Auteuil et les Lutèce Falco pour le respect avec lequel elles traitent ceux qui font le choix de supporter autrement. Ca ne se passe pas ainsi partout en France puisque dans certains clubs, vouloir s’abonner en virage vous oblige à vous carter. Bien sûr, vu leur investissement, certains Ultra sont déçus, voire furieux quand ils voient derrière eux des Parisiens qui se taisent. Bien sûr quelques noms d’oiseaux sont parfois échangés. Mais globalement les assoces sont très respectueuses de l’autre, et c’est à leur honneur.

Supporter le Paris SG à Auteuil est une chance !

Maintenant il y a quand même une chose qu’il ne faudrait surtout pas oublier. Un détail qui a son importance. Oui le Virage Auteuil est un espace de liberté. Oui, au VA il n’y a pas de modèle établi, de dogme et on a encore le droit de se taire. Mais tout de même, il faut rester honnête : supporter le Paris SG à Auteuil est une chance !

Le Virage Auteuil reste un lieu très privilégié. Tout d’abord parce qu’on y paye sa place moins cher qu’ailleurs. On peut ensuite discuter de la vue du terrain, des services proposés dans d’autres tribunes, et de bien d’autres différences avec le reste du Parc. Mais au bout du compte, le résultat reste le même : l’abonnement est moins cher à Auteuil, et pour beaucoup c’est loin d’être un détail. On profite de cela à Auteuil, on reçoit ce bonus...

C’est bien beau cela, recevoir. Maintenant à un moment ou à un autre, il faut aussi se demander ce que l’on va pouvoir donner en retour. Qu’est-ce que l’on peut rendre au Paris SG une fois à Auteuil, qu’est-ce que l’on peut donner de plus au club que le gars de la tribune voisine, qui paye son abonnement plus cher ? Financièrement, les supporters du VA rapportent moins que les gars de la tribune G. Peut-être faudrait-il penser, en retour, à aider le club, avec nos moyens, au moins autant qu’eux ? Ca ne coûte pas cher de chanter...

Il y a ensuite l’ambiance. Être au VA (ou au KoB) c’est se retrouver en plein cœur de ce qui fait du Parc l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur stade de France question intensité. Quand on est dans le Virage, il faut savoir se prendre quelques secondes au milieu d’un match, et se retourner pour voir ce qui se passe auprès de vous : il y a quand même quelque chose d’extraordinaire dans ces visages tous tournés vers la pelouse. Tous ces supporters qui se donnent à fond pour soutenir leurs couleurs. Qui oserait prétendre que ces chants ne sont pas magnifiques ? Que les échanges Auteuil – Boulogne ne lui ont jamais donné le frisson ? Quand tout le Parc se tait, respectueux, quand tout semble s’arrêter et que les encouragements parcourent tout le terrain, pour rebondir du Kop au Virage. Qui n’a jamais ressenti une folle impression de puisance au moment d’hurler à plein poumon « Auteuil est magique », ou « Boulogne est magique » ? Faire partie de cela, avoir le droit de participer à ces chants doit rester une chance. Un honneur.

Pensons aux autres, quelques instants. Que peuvent chanter les supporters qui siègent en latérales lors de ces échanges ? « Tribune présidentielle est magique » ? Restons sérieux... Et pourtant, eux aussi supportent le club ! Non, à Auteuil comme en face, une fois abonné, on peut chanter pour sa tribune. On reçoit ce droit. Si on se tait, que fait-on de ce cadeau ?

A Auteuil, on profite de plein fouet des chants, des lancements et du boulot des capi, on profite de toute l’ambiance depuis les premières loges. On est dans l’ambiance. Alors pourquoi ne pas franchir le pas, et devenir l’ambiance ? Juste histoire de ne pas rester comme un simple consommateur ? Pourquoi ne pas coopérer avec ceux qui chantent, les aider, juste pour les remercier de leur travail ? Chanter n’empêche pas de suivre le déroulement d’une rencontre...

Il ne faudrait pas non plus négliger le travail de ceux qui nous ont précédé. Le VA aussi a une histoire glorieuse. Et s’y abonner, c’est profiter de cela. On reçoit la réputation du Virage comme un cadeau. Même si personnellement on n’a rien fait pour. La réputation du VA, c’est un don offert par ceux qui, avant nous, ont construit cette tribune. Un héritage de ceux qui ont forgé Auteuil, groupe après groupe, génération après génération, depuis plus de quinze ans désormais, qui rejaillit sur tous ceux qui font partie du VA.

Après avoir reçu, il faut savoir donner à son tour

S’abonner à Auteuil c’est recevoir tout cela. Recevoir... Qu’est-ce qu’on va rendre après cela ? Voilà la question que doivent se poser tous ceux qui restent assis, silencieux pendant que d’autres chantent et soutiennent le Paris SG.

Mais surtout, ce que les abonnés du VA doivent comprendre, c’est que cette tribune ne leur appartient pas. Tous, nous ne sommes désormais que de passage dans le Virage Auteuil. Cette tribune nous dépasse tous. Elle nous survivra à tous. Le Virage a été construit, son identité a été façonnée... Nous supporters, nous serons toujours là, certes... Mais pas moi. Ni toi. Dans un an, ou dix, ou trente, d’autres supporters auront pris notre place. Ce n’est qu’une question de temps. Le Virage, lui, sera là. Son histoire sera là. Nous savons ce que nous avons reçu en arrivant à Auteuil. Une tribune loin d’être parfaite, peut-être... Mais une tribune fière, glorieuse, qui chante et qui se bouge. Voilà ce que l’on nous a confié en héritage.

Avez-vous réellement envie de laisser derrière vous une tribune dans laquelle les abonnés gardent le silence, assis ? Il est trop facile de se cacher derrière des excuses du type « un de moins qui chante, ça ne s’entend pas »... ou encore « je n’ai rien signé en venant ici, je ne vois pas pourquoi je devrais me fatiguer ». Tous les abonnés du Virage Auteuil reçoivent en cadeau son histoire, sa réputation et son ambiance, match après match. Tous nous en profitons. En retour nous devrions donc tous donner quelque chose. Pour le VA.


Arno P-E
Journalisée

Cacahuète
Invité
« Répondre #1 le: 26 Septembre 2006 à 19:05:35 »

Avant t'allais à Auteuil parce que tu pouvais chanter.

Maintenant tu vas à Auteuil parce que y'a des gars qui chantent.

 Sourire
Journalisée

Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« Répondre #2 le: 26 Septembre 2006 à 19:53:10 »

Euh... Je suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire là Qu'est-ce qu'il dit lui ?!.

Quand tu dis "tu allais à Auteuil", ou "tu pouvais chanter", tu parles de moi, Arno P-E, ou des supporters en général Question?

Parce que ça n'a plus du tout le même sens suivant comment on le lit Clin d'oeil.
Journalisée

Cacahuète
Invité
« Répondre #3 le: 26 Septembre 2006 à 20:13:22 »

Euh... Je suis pas sûr de comprendre ce que tu veux dire là Qu'est-ce qu'il dit lui ?!.

Quand tu dis "tu allais à Auteuil", ou "tu pouvais chanter", tu parles de moi, Arno P-E, ou des supporters en général Question?

Parce que ça n'a plus du tout le même sens suivant comment on le lit Clin d'oeil.

Supporters en général.

Moi aussi j'ai pas beaucoup de temps en ce moment donc mes messages ne sont pas très bien écrit. Gros sourire

Bonne soirée à vous
Journalisée

pécù
Invité
« Répondre #4 le: 27 Septembre 2006 à 09:42:01 »

Ce que a dit Cacahuète est court mais résume parfaitement l'attitude des supporters en général au Parc ou du moin pour ce que j'en sais à Auteuil et en G ( peut - ètre moin en G). Ils ne viennent plus dans une tribune pour mettre l'ambiance mais parce qu'il y a des mecs qui mettent cette ambiance. Quand je vois des mecs qui se mettent dans un bloc " Putain ici tu verra ca déchire l'ambiance" mais qui passent les 90 minutes à regarder le match sans chanter ( hormis des arbitres enculés ou bandes de chèvres ) je me dit qu'il y a un sérieux problème.Maintenant la majorité veut profiter sans participer ce qui n'est vraiment pas faisable et a le don d'en énerver plus d'un ( ce qui est normal ). Il est loin le temps où l'on voulait ètre de la tribune Auteuil pour participer à tout ça. A croire que la réputation du Parc étant ce qu'elle est pas besoin de mettre la main à la Patte...
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Infos PSG | Football-Foot | Pronos foot
Thème PSGMAG.NET by Satanas