Pages: [1] 2   Bas de page
Note actuelle: *****
Vous n'avez pas encore noté ce sujet. Choisissez une note :
Auteur Fil de discussion: Villeneuve et les actionnaires du PSG  (Lu 16452 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
MARKOSUP
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 191


Voir le profil WWW
« le: 17 Janvier 2009 à 16:55:48 »

Vous avez sans doute lu la série d'articles du Parisien cette semaine sur le sujet.

Citation de: Arnaud Hermant, le Parisien du 16 janvier 2009
Du rififi au conseil d’administration

ILS NE SONT PLUS que huit au conseil d’administration du PSG. Jérôme de Metz, administrateur choisi par Walter Butler lorsque le patron de Butler Capital Partners a racheté le club en avril 2006 avec Colony Capital et Morgan Stanley, a démissionné de son poste. Cette information ne serait pas d’une importance déterminante si elle n’était motivée par des raisons qui dénotent certaines tensions au sein des dirigeants parisiens. Jérôme de Metz, président de MBO Partenaires, une société de gestion de fonds, est en désaccord avec la politique menée par Sébastien Bazin, patron de Colony Capital Europe, à la tête du club parisien.
Villeneuve cherche toujours des investisseurs
Dans un courrier envoyé aux actionnaires, aux autres administrateurs mais aussi à la direction parisienne, M. de Metz a justifié son départ. Il reproche le manque de gouvernance et les nombreux dysfonctionnements dans la gestion du PSG: en premier lieu, les déficits importants et récurrents. Selon d’autres sources, il aurait souhaité connaître avec plus de précision les comptes du PSG, ce qui lui aurait été refusé. Enfin, Jérôme de Metz, lié à Alain Cayzac, aurait moins d’affinités avec Charles Villeneuve et regretterait le manque d’intérêt du secteur pro pour l’Association PSG en charge de la branche amateurs du club.
Contacté, Jérôme de Metz, dont la société possède une loge au Parc des Princes, n’a pas souhaité expliquer sa décision. Sa démission intervient alors que Sébastien Bazin a décidé — à moins qu’il n’ait été contraint de procéder ainsi — de couper les vannes d’approvisionnement du club depuis l’été dernier. Depuis qu’il a racheté les parts de Walter Butler en janvier 2008, Colony Capital est seul pour assumer la destinée financière du PSG. Morgan Stanley et Butler Capital Partners, respectivement actionnaires minoritaires à hauteur de 33,33 % et 4,2 %, ne participent plus aux investissements.
En interne, Charles Villeneuve se plaint de ne pas avoir assez de moyens pour recruter et développer le club comme il l’entend. Le week-end dernier, l’ancien patron des Sports de TF 1 a rencontré en Angleterre les propriétaires de Manchester City, qui est détenu par l’un des membres de la famille régnante d’Abu Dhabi. Le président parisien cherche toujours des investisseurs susceptibles d’entrer dans le capital du PSG et d’apporter de l’argent frais. Dans les prochains mois, Paris en aura bien besoin.


Citation de: Arnaud Hermant, le Parisien du 17 janvier 2009
Villeneuve met la pression sur l’actionnaire du PSG

Dans une lettre envoyée aux administrateurs du PSG, Charles Villeneuve, le président parisien, réclame plus de pouvoirs. Et ne manque pas d’égratigner au passage Colony Capital, l’actionnaire majoritaire du club.

Au PSG, en ce moment, les courriers sont à la mode. Après la lettre de Jérôme de Metz expliquant sa démission de son poste d’administrateur révélée dans nos éditions d’hier, c’est Charles Villeneuve qui en a envoyé une avant-hier. La missive du président parisien, en recommandé avec accusé de réception, datée du 15 janvier, a été reçue hier matin par les actionnaires et administrateurs, dont Sébastien Bazin, Walter Butler, Annie Lhérithier, ancienne conseillère de Jacques Chirac à l’Elysée, Alain Cayzac, Guillaume Kuperfils et Christophe Chenut, tous deux membres du conseil d’administration.
Cette lettre a fait l’effet d’une bombe parmi les responsables du club de la capitale. « C’est hallucinant, du jamais-vu », dit l’un d’eux.
Sur trois pages, d’un ton solennel, l’ancien chef des Sports de TF 1 ne se prive pas pour égratigner Sébastien Bazin, l’actionnaire majoritaire du club, qui l’a personnellement choisi il y a un peu plus de sept mois. Contacté, Colony Capital n’a pas souhaité s’exprimer mais se dit toutefois « étonné aussi bien sur le fond que sur la forme ».
Dans ce courrier dont nous vous révélons les passages les plus saisissants , Charles Villeneuve affiche sa volonté de disposer à l’avenir des moyens qu’il juge nécessaires pour mener à bien sa mission.

Des critiques envers Bazin. Villeneuve reproche au patron de Colony Capital Europe, de ne pas avoir tenu certains engagements : « Il faut que la société (le PSG) soit à même de répondre aux engagements financiers et aussi d’investir dans un projet qui puisse porter le club au niveau d’ambitions qui m’a été exprimé lors de mon engagement. » Il va encore plus loin en disant : « Je ne vois pas en effet comment nous pouvons continuer sur le mode de fonctionnement actuel de la société. Celui-ci doit être modifié sans plus de délai. » Villeneuve souhaite « une maîtrise directe et un accès en temps réel à toutes les informations, et notamment aux tableaux prévisionnels de trésorerie. » En clair, le dirigeant du club veut être un président avec de réels pouvoirs.

Une volonté de reprise en main. A la lecture de sa lettre, il ressort que Villeneuve ne dispose pas des prérogatives qu’il espérait. Il se consacre au domaine sportif, mais sans argent. Ce qui, pour lui, limite considérablement son action. Et, sur le plan administratif, c’est Philippe Boindrieux, le directeur général, qui est en première ligne. Et cela ne semble pas du goût de l’ex-journaliste. « Je vais prendre les décisions pour être un président-directeur général de plein exercice (…), peut-on lire. C’est moi, désormais, qui aurai l’autorité sur la préparation de l’ordre du jour et la convocation du conseil d’administration, sur l’ensemble des personnels et des collaborateurs et qui serai l’interlocuteur unique du club avec les actionnaires. » Ces dernières lignes visent explicitement Boindrieux, qui n’hésite pas à en référer directement à Colony Capital sur certains sujets sans passer par Villeneuve. Mais ce dernier, qui perçoit près de 350 000 € par an pour sa fonction, va plus loin dans la dénonciation de ce qu’il juge être des dysfonctionnements : « Le comité informel qui exerce la direction effective de la société auquel je n’ai jamais été invité à participer devra cesser toute ingérence. » Cinglant.

Un besoin urgent d’argent. Comme Jérôme de Metz, Villeneuve s’inquiète de la situation financière du PSG : « J’appelle votre attention sur notre obligation de préparer la société à une augmentation de capital à bref délai (NDLR : ces trois mots sont soulignés) lui permettant de répondre aux échéances à court terme. » Sont visés les quelque 7 M€ qu’il faudra verser en fin de saison pour finir de payer les transferts de Sessegnon et Kezman (environ 4 et 3 M€). Il faudra aussi posséder des fonds pour simplement faire tourner la boutique et combler un futur déficit. Le patron du PSG enchaîne en écrivant que, « dans les jours qui viennent, je vais m’attacher à prendre la mesure exacte des besoins en capitaux pour faire face aux charges et passifs et pour financer un plan de développement ».
Pour cela, il prévoit de mener un audit général pour lequel il souhaite être « assisté par des personnes compétentes pour conduire ces travaux ».
Villeneuve et Bazin vont désormais devoir s’expliquer. Ce sera au plus tard demain à l’occasion de PSG - Sochaux.


Citation de: Arnaud Hermant, le Parisien du 17 janvier 2009
Comment va réagir Colony Capital ?

QU’A CHERCHÉ à faire Charles Villeneuve en envoyant ce courrier cinglant aux actionnaires et administrateurs du PSG ?Cette sortie s’apparente-t-elle à un coup de force pour prendre le pouvoir ? Ou s’agit-il d’une menace d’abandon de poste de la part de l’ancien journaliste, s’il n’obtient pas de Sébastien Bazin, le représentant de l’actionnaire, les moyens qu’il attend ?
Une première chose est sûre, Charles Villeneuve semble avoir été marqué par la récente lettre de démission de Jérôme de Metz, un des administrateurs du club. Les deux hommes se seraient entretenus cette semaine pour évoquer le sujet. Joint hier, le président du PSG n’a pas souhaité expliquer les raisons de sa démarche. Seconde certitude, Villeneuve n’évoque à aucun moment dans sa lettre une éventuelle démission. Par le passé, il a cependant laissé entendre qu’il pourrait ne pas continuer la saison prochaine au cas où il n’obtiendrait pas de garanties financières.
Dans son entourage, on assure que Villeneuve avait prévenu Bazin qu’il allait procéder ainsi. Inquiet de l’état financier du club, le président du PSG n’apprécierait pas de ne pas être vraiment au courant de certains dossiers internes comme, par exemple, le départ de Laurent Platini, juriste du club. « Charles n’a pas fait ça contre quelqu’un, affirme-t-on parmi ses intimes. Il veut aider le club à tirer vers le haut et souhaite faire dans le secteur administratif ce qu’il a fait sur le plan sportif. » Reste à connaître la réaction de Bazin. Que va faire le propriétaire du club ? Se séparer de celui qu’il a nommé il y a quelques mois à peine où fermer les yeux sur ce qui s’apparente à une remise en cause de son autorité ? « Sébastien ne va pas se précipiter pour décider », explique-t-on dans son entourage. N’empêche, il n’a visiblement pas apprécié cette manière de procéder. « Je ne sais pas s’il était au courant. En tout cas, c’est très maladroit. Villeneuve oublie qu’il n’est pas actionnaire mais président, dit-on chez Colony. Il voit Sébastien (Bazin) toutes les semaines et peut participer à toutes les réunions, elles ont lieu au Parc. » Alors que les résultats sportifs sont en net regain cette saison, cette nouvelle affaire tombe mal.

Citation
REPERES

-21 avril 2008. Démission d’Alain Cayzac.
-27 mai 2008. Charles Villeneuve est nommé président du PSG.
-21 juillet 2008. Après Lilian Thuram (qui devra renoncer pour des problèmes cardiaques) et Ludovic Giuly, Charles Villeneuve réussit un troisième gros coup : Claude Makelele signe au PSG. Colony Capital n’a pourtant pas donné d’argent pour le recrutement.
-10 octobre 2008. Les relations entre le président et l’entraîneur se tendent. Villeneuve dément l’arrivée de Didier Deschamps mais demande à Le Guen « des résultats et du beau jeu ».
-5 novembre 2008. Lors de l’inauguration du nouveau centre d’entraînement, Sébastien Bazin répond aux journalistes et s’impose en seul vrai patron du club ! Il renouvelle son soutien à Paul Le Guen et recadre Charles Villeneuve en lui rappelant qu’il n’a pas à rechercher de nouveaux investisseurs : « Le rôle d’un président est de gérer le club, pas de pas de gérer son actionnariat. »

Citation
PSG EXPRESS

-Précision. A la suite de l’article intitulé « Du rififi au conseil d’administration » paru hier dans nos colonnes, la direction du PSG précise : « Si Charles Villeneuve s’est effectivement rendu en Angleterre le week-end dernier, ce fut à titre privé et non professionnel. Il n’y a par ailleurs rencontré aucun dirigeant de Manchester City ou membre de la famille régnante d’Abu Dhabi et ne cherche pas d’éventuels futurs investisseurs pour le club. » Nous maintenons nos informations.


On n'a évidemment pas tous les éléments, loin s'en faut, pour juger, mais vous avez peut-être des avis sur ces événements ?

Étonnamment, je suis plutôt pro-Vil9 a priori : on entend Bazin de temps en temps ; il évoque une enveloppe en fin de saison dernière en disant qu'il a compris certaines choses et qu'on ne recommencera pas les mêmes erreurs, pour ensuite reculer ; il annonce tranquillement qu'il ne pensait pas que ce serait aussi compliqué, médiatisé et peu rentable (Eclat de rire) à court terme ; etc. Accessoirement, il devait annoncer ses projets pour le Parc des Princes mi-décembre... Le PSG a toujours été plus ou moins un jouet/une danseuse depuis Canal, avec des patrons de loin qui pensent qu'avec un peu de bon sens...

Bref, qu'un président demande à avoir les moyens de diriger (finances comme niveau de responsabilités) me semble pas aberrant, il est dans son rôle ; faut juste voir s'il veut pas être calife à la place du calife, parce que je suis pas persuadé que sportivement parlant il n'ait que des bonnes idées. S'il rogne un peu sur Le Guen (manager ==> entraîneur) et un peu sur Bazin, ça devient le grand chef sans contre-pouvoir. Et l'idée de voir Blanc sur le banc et Diomède sur le terrain m'emballe moyennement.

Quant à la demande d'audit et de connaissance sur la trésorerie du club pour savoir à quelles difficultés il sera confronté et quelles marges de manœuvre il a, c'est juste la moindre des choses qu'une direction générale doit connaître impérativement sur son entreprise.
Journalisée

snowstorm
Le moniteur de ski du forum
Équipe PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 744



Voir le profil
« Répondre #1 le: 18 Janvier 2009 à 02:08:40 »

Citation de: 'markosup"
Accessoirement, il devait annoncer ses projets pour le Parc des Princes mi-décembre...


De memoire, celà devait etre présenté au grand public mi janvier. Mais puisque l'architecte a déclaré ne pas avoir été consulté....

Sinon, je suis très pessimiste quand à l'intervention de Villeneuve. C'est clair qu'il a de l'ambition pour le club. Il demande des moyens, le problème, c'est que ce n'est pas son argent

Pour qu'il opere de la sorte, c'est que la situation est grave. En effet, celà ressemble un peu à un appel désesperé. ll ressort qu'on lui a fait des promesses, et que ces promesses ne sont et seront pas respectées.

Autant dire que je doute que la politique de colony évolue après une telle sortie de la part de Villeneuve. On peut meme s'attendre à ce que le PSG mange son pain noir. Si Villeneuve prend autant de risque en operant ainsi, c'est qu'il sait necessairement que Colony n'a pas les moyens de ses ambitions. Ou plutot ne souhaite pas se donner les moyens.
ça ressemble vraiment à la strategie de la dernière chance.

Il n'a pas eu d'enveloppe pour recruter en été, il n'en aura evidemment pas cet hiver et on comprend que c'est bien parti pour que des joueurs comme Sessegnon ou Hoarau quittent le navire en cas d'offre allechante.

En gros, la situation n'est pas très reluisante. ça c'est mon avis de supporter.

Car si je me mets dans la peau de Sebastien Bazin, je me demanderais bien comment ce gars que j'ai sorti de sa retraite, grassement payé par l'argent de Colony, peut se permettre de s'exprimer de la sorte. C'est un simple salarié qui n'a aucune, mais alors aucune legitimité pour parler ainsi. C'est tres facile de reclamer des investissements risqués quand ce n'est pas son argent. En periode de crise, ça reste malgré tout bien plus aisé de reclamer de l'argent que d'en sortir de sa poche.
ça, c'est un avis de bon sens.


Encore une fois, charles Villeneuve me surprend positivement. Mais je crois que là, les choses le depassent malheureusement un peu trop.
« Dernière édition: 18 Janvier 2009 à 02:10:44 par snowstorm » Journalisée

MARKOSUP
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 191


Voir le profil WWW
« Répondre #2 le: 18 Janvier 2009 à 03:19:54 »

Citation de: 'markosup"
Accessoirement, il devait annoncer ses projets pour le Parc des Princes mi-décembre...

De memoire, celà devait etre présenté au grand public mi janvier. Mais puisque l'architecte a déclaré ne pas avoir été consulté....

D'après Ludovic citant le Parisien, c'était mi-décembre, et Bazin était déjà conscient à l'époque qu'il fallait convaincre Taillibert. Quand on est sur le point de présenter « dix-huit mois de projets » et qu'on est spécialiste des projets immobiliers, j'espère qu'on a pris note qu'il y avait la contrainte de l'architecte.

Sinon, je partage ton avis sur plusieurs mois :
- le pessimisme, car cette sortie est une preuve d'urgence et ressemble à une dernière option ;
- ton dernier point sur la facilité de la sortie de Villeneuve dont ce n'est pas l'argent.

Mais plusieurs nuances / désaccords :
- le retour-arrière de Colony sur les transferts date de l'été dernier. C'était après l'effondrement des bourses, mais avant les faillites bancaires, donc la crise ne peut servir d'alibi. Je suis pas partisan d'une logique du chéquier, et ne pense pas que Kabouminski soit la solution à tous les problèmes, mais on ne peut annoncer quelque chose en juin et le contraire en juillet.
- la forme est outrancière :  : « désormais je ferai, je veux, il faut... » Mettre tout le monde devant le fait accompli de cette manière est maladroit. Et comme Villeneuve ne ferait pas ce genre d'erreurs, c'est au moins une provoc'. Mais sur le fond, il ne devrait pas avoir à quémander pour connaître la situation financière de l'entreprise qu'il dirige. (bon en revanche, s'autoproclamer DG...)

Plus globalement, soit Bazin est le vrai patron, et Villeneuve un président-délégué à la mode Canal+ ; soit il est comme son statut le prévoit président de l'entreprise, et les reproches qu'il fait me paraissent légitimes. Que demande-t-il ? De pouvoir établir l'ordre du jour du conseil d'administration ? Mais il en est le président, c'est statutairement à lui de le convoquer ! À quoi sert-il sinon ? Quel est le rôle d'un président du conseil d'administration qui subit les réunions du conseil d'administration ?
Il veut mesurer les besoins de capitaux de l'entreprise ? Mais comment diriger une entreprise dont on ne connaît ni les ressources ni les besoins de trésorerie ? C'est juste le minimum syndical.

Si Bazin veut diriger le club, qu'il le fasse. Mais quand on nomme un président, c'est pas juste pour qu'il fasse le beau devant les caméras, c'est aussi pour qu'il dirige l'entreprise. Là, Bazin a choisi de n'être qu'actionnaire. (et on peut pas dire que Villeneuve est payé par Colony, c'est le PSG qui raque)

L'inquiétant, c'est aussi que cela fait écho à la démission de l'administrateur. Le Parisien le disait proche de Cayzac et chois par Butler, ce sont des éléments qui peuvent expliquer des choses. Mais le quotidien suppose aussi qu'il a demandé à connaître les comptes du club, et que ça lui aurait été refusé. Pour un gars qui siège au conseil d'administration, une nouvelle fois, c'est juste pas possible.

Au passage, un mot sur les transferts de Sessegnon et Kezman cités par le Parisien. C'est classique de prévoir un échéancier pour le paiement des transferts, ça a toujours fonctionné comme ça. J'ai lu certains forums où d'aucuns disent que le fait de n'avoir pas payé cash était déjà une preuve de nos difficultés : c'est faux. Après, ça signifie pas qu'on ait pas des problèmes en prévision...

La suite dans la presse demain matin. Triste RTL annoncerait une réunion de crise après PSG-Sochaux entre Bazin et Villeneuve...
Journalisée

tufir
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 526



Voir le profil
« Répondre #3 le: 19 Janvier 2009 à 09:26:25 »

Car si je me mets dans la peau de Sebastien Bazin, je me demanderais bien comment ce gars que j'ai sorti de sa retraite, grassement payé par l'argent de Colony, peut se permettre de s'exprimer de la sorte. C'est un simple salarié qui n'a aucune, mais alors aucune legitimité pour parler ainsi. C'est tres facile de reclamer des investissements risqués quand ce n'est pas son argent. En periode de crise, ça reste malgré tout bien plus aisé de reclamer de l'argent que d'en sortir de sa poche.
ça, c'est un avis de bon sens.

Non. Absolument pas d'accord. Il l'a sorti de sa retraite ? Je ne crois pas non. Il a bien été content de le trouver, et je pense qu'il est bien content de son bilan à la tête du club depuis 8 mois. Le redressement n'est pas du qu'à Villeneuve, mais on ne peut nier qu'il y est pour beaucoup. Il a remis de l'ordre dans la maison. De plus, si l'on croit les déclarations de Villeneuve, il lui a été promis un certain nombre de choses quand on lui a proposé le poste, en particulier, que le club ferait preuve d'ambition et qu'il se donnerait les moyens de le faire.
Ce n'est pas l'argent de Villeneuve certes, mais pour apaiser les supporters, on a promis qu'il y aurait des fonds pour recruter, mais 2 mois après quand il fallait signer des chèques il n'y avait plus personne. Heureusement que Villeneuve s'est démerdé pour bien gérer les ventes et trouver des joueurs à très bon rapport qualité/prix.

Je ne connais certainement pas tout dans cette histoire, mais je suis à 100% derrière Villeneuve. Depuis qu'il est ici, on a un club en bon ordre de marche, plus d'histoire de querelles internes, Le Guen et Roche semblent enfin bosser dans la même direction, on ne parlait plus de nous dans les journaux. On ne peut pas en dire autant de Colony, qui n'a toujours pas su honorer ses promesses. D'ailleurs les supporters ne sont pas dupes, hier, les banderoles ont été ressorties contre Colony.

Edit :
Citation de: Pierre Ménès
Depuis qu'il a repris le club, Colony Capital n'a pas mis un kopeck - y compris pour le transfert de Sessegnon par exemple - et à ce que je sais, Makélélé a mis sa deuxième année de contrat dans la balance. En d'autres termes, il ne devrait pas rempiler la saison prochaine maintenant que celui qui l'a fait venir est en passe d'être débarqué. L'affaire est donc assez sérieuse et il est quand même dommage de voir que l'extra-sportif ternit une saison jusqu'ici assez réussie. Wait and see, mais tout ça ne sent pas bon...
Donc si je comprend bien, selon Ménès, Makélélé aurait décidé de renoncer à sa deuxième année de contrat suite à cette histoire. Ça pue tout ça. Trou béant dans les finances du club, un président sans pouvoir sur l'administratif...


Tufir
« Dernière édition: 19 Janvier 2009 à 09:43:04 par tufir » Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #4 le: 19 Janvier 2009 à 09:59:00 »

En deux mots (je suis au taf!), si je peux comprendre la volonté de Villeneuve de posséder les pleins pouvoirs, je le considère comme seul responsable de la situation actuelle. Il n'est pas possible qu'il ait pu penser un seul instant -sauf à être aveuglé par un ego surdimensionné nourri par de bons résultats dont il n'est objectivement pas étranger- que cette tentative de pu-putch (désolé de citer le borgne de St-Cloud, pardon, de Nanterre!) puisse se solder par autre chose qu'un beau bordel préjudiciable in fine au club.

OK, je serai certainement à contre-courant de la grande majorité des supporters dont l'analyse se limitera au classement actuel, mais ce matin, j'en veux énormément à Villeneuve. Ce week-end, les joueurs ont gagné 3 points mais on vient sans doute d'en perdre plusieurs dizaines par sa faute, car avoir raison sur le fond ne sert à rien si on se donne tort sur la forme.
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #5 le: 19 Janvier 2009 à 11:50:58 »

Si le fond est louable (sans grands joueurs, pas de résultats et sans argent, pas de grands joueurs) la forme est évidemment catastrophique.

Mais, je n’imagine pas Villeneuve comme le dernier des imbéciles, il faut donc se pencher sur le "pourquoi".

Je pense que Charly a tenté un véritable coup de force, un putsch effectivement.
Je suis persuadé qu’il a, en main, un investisseur pour le Club.
Par cette sortie médiatique (qu’il contrôle parfaitement), il entendait forcer la main à Colony et Bazin, pour qu’ils acceptent soit une vente, soit l’entrée d’un nouvel actionnaire puissant et décidé à investir largement. Il avait même sans doute l’assurance d’être le Président de ce PSG nouveau riche.
Imaginait il que Bazin prendrait tellement la mouche qu’il le piquerait violemment ?
Il l’avait, sans doute, envisagé.
Et il a, sans doute, une riposte.
En tout cas, je ne peux pas imaginer que l’affaire s’arrête là, et je ne serais pas étonné de voir un troisième larron rentrer dans la danse.

Ad (Ou alors, c’est juste un con à l’égo surdimensionné...)
Journalisée

smegs
Équipe PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 101



Voir le profil
« Répondre #6 le: 19 Janvier 2009 à 14:44:55 »

bonjour,
Je penche pour le plan B sous le coude avec un nouvel investisseur qui a promis à Villeneuve la présidence.
Et si dans son contrat actuel, Villeneuve ne pouvait être employer par un autre actionnaire ? (çà s'appele une clause de non débauchage. qui peut devenir caduque si la personne est licenciée).

Je crois peu au bon chevalier qui voyant la situation mauvaise et partant en c.... décide de se faire licencier maintenant pour ne pas porter le chapeau au mois de juin ou tout simplement alerter les actionnaires sur le danger potentiel de la dite situation.... . Je me demande quel intérêt de partir maintenant et de toute façon, il aurait toujours pu attendre 1 ou 2 mois avant la fin de l'exercice. Il aurait cumulé expérience (et salaire) en attendant.

Pour ceux qui pensent qu'il agit dans l'intérêt du PSG, je me demande seulement pourquoi agir maintenant dans ce cas ? En plein mercato. Montrer qu'il ne sera plus là ne donne aucune chance de signer qui que ce soit. Bel interet pour le PSG.

Villeneuve gentille âme trop peu pour moi.
L'égo surdimensionné pourrait coller avec le PSG qui fait tourner la tête, mais pas au moins d'agir sans réfléchir.

Donc à mon avis, Villeneuve veut revenir plus tard avec un nouvel actionnaire qui ne va pas tarder à se manifester. CC reconnaissant qu'il est tres difficile de gérer un club comme le PSG au quotidien va saisir l'occasion au vol de revendre ses parts.

Allez je pousse la science fiction... Le conseil vient de démissionner en bloc ?
Quel meilleur moment pour changer les actionnaires.......

Plus sérieusement, villeneuve a calculé. Il ne veut pas porter le chapeau d'un mauvais bilan, mais surtout cherche à se postionner pour plus tard. Agir aujourd'hui c'est la 1ere carte d'un plan en plusieurs étapes dont peu de monde connait la fin.

vive le PSG. Quand le sportif va...

F... Ch... tout simplement.
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #7 le: 19 Janvier 2009 à 15:00:06 »

...Et si dans son contrat actuel, Villeneuve ne pouvait être employer par un autre actionnaire ? (çà s'appele une clause de non débauchage. qui peut devenir caduque si la personne est licenciée).

Il me semble que Villeneuve n'est pas salarié du Club, mais mandataire.
Il peut donc être révoqué, mais pas licencié.

La démission en bloc des actionnaires, un nouveau CA et la nomination d'un nouveau Président dans cette procédure, pourrait éviter à Bazin de payer les quelques 850 K€ d'indemnités de révocation.
Il n'y a pas de petites économies.

Ceci dit, même si l'objectif est de pousser CoCap à lâcher le Club et à vendre à un qatari chaperonné par Villeneuve, (et sans rentrer dans le débat de savoir si l'intérêt du PSG est de se bling bling-iser), la stratégie de la terre brûlée doit trouver une issue rapide, sinon, l'implosion nous guette.

Bientôt, nous saurons si Bazin garde la main, les cordons de la bourse, et sa politique d’austérité.

Borelli, reviens, ils sont devenus fous …

Ad (Kàka au PSG, ça vous dit ?)
Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #8 le: 20 Janvier 2009 à 15:17:19 »

L'hypothèse de la montée de lait semble aujourd'hui tenir la corde... Il aurait donc juste fondu un plomb sans que ce soit la phase 1 d'un plan machiavélique visant à faire de notre club le nouveau Barça... Pitoyable.
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #9 le: 21 Janvier 2009 à 14:29:46 »

Salut,

J'ai suivi cette affaire d'assez loin, et par ailleurs, ça fait longtemps que j'ai arrêté d'essayer de comprendre comment fonctionnait le PSG d'un point de vue administratif. J'avais juste compris que c'était un bordel sans nom, il n'empêche que je suis une fois de plus surpris par la propension de nos dirigeants, quels qu'ils soient, à mettre le boxon quand tout baigne ou presque, sur le terrain. En ce sens, je trouve qu'il y a du Blayau chez Villeneuve, sauf que là il s'est sabordé lui-même.

Sur la forme, on a l'air tous d'accord pour dire que Villeneuve a pété un câble, et qu'il a forcé les actionnaires à prendre des mesures spectaculaires. Si Villeneuve n'a rien prévu derrière, il est effectivement complètement à la masse pour envoyer un truc pareil. A ce propos, je pense qu'il ne faut pas oublier ses premières sorties quand il a été nommé, où il disait clairement n'importe quoi, et ce courrier, complètement inapproprié, est peut être plus proche du personnage que le portrait de magnifique chef de meute qu'on a fait suite aux bons résultats sportifs.

Il y est sûrement pour quelque chose dans ces résultats, au moins un tout petit peu, mais ce n'est pas non plus lui qui est à l'origine de tout. Il n'est pour rien dans les bonnes performances des joueurs déjà présents qui ont ressuscité cette saison, il n'est pour rien dans la bonne gestion d'effectif de Le Guen, et même au niveau du recrutement, Hoarau a été recruté sans lui, Sessegnon était vouulu par Le Guen, Makelele a été recruté par Bazin. Villeneuve a forcé pour Giuly et Kezman, mais là encore, je crois avoir lu que c'était Roche qui s'était tapé tout le travail de sape. Donc, Villeneuve a peut être fait des bonnes choses, mais honnêtement pas encore de quoi le regretter, ni faire le fanfaron et exiger les pleins pouvoirs. Donc, s'il joue à l'âne comme il vient de le faire, et bien qu'il s'en aille.

Sur le fond, et les histoires d'investissements des actionnaires qui sont bien à la mode : c'est une idée qui est dans l'air, et bien véhiculée par le clan des Bleus de 98, qui disent partout que les méchants actionnaires refusent de dépenser des sous. Cela n'a rien à voir avec le PSG, mais je me dis que si les actionnaires se mettaient à dépenser, peut être qu'ils prendraient des entraîneurs renommés avec un vrai palmarès, et donc ni Blanc, ni Deschamps. D'autre part, l'histoire récente montre que sortir de l'argent à tout va pour faire des recrutements clinquants n'est pas forcément gage de réussite : cf notre campagne de recrutement de 2000 à +de 500MF, les années Luis où on se retrouvait avec plus d'une trentaine de pros sous contrat ...

C'est justement depuis qu'on contrôle réellement les coûts qu'on réfléchit mieux à nos recrues, qu'on n'investit moins sur un coup de tête. Nos dernières recrues onéreuses sont Camara et Sessegnon, deux joueurs qui avaient vraiment envie de venir, et deux joueurs en pleine progression. C'est depuis qu'on a de vraies contraintes financières qu'on arrive à avoir un groupe sportif au moins cohérent, à défaut d'être performant (ce qui n'était pas le cas avant non plus).

On peut aussi se tourner du côté de Marseille, où le proprio a balancé sans cesse de l'argent frais pour aucun résultat. Depuis qu'il a fermé les vannes, et que le président délégué doit gérer intelligemment, le club se stabilise en haut du classement. Bref, la stratégie de Villeneuve qui consiste à dire qu'il faut l'argent des autres pour progresser me semble trop simple pour être vraie.

Bilan, pour moi, Colony Capital a toujours annoncé ne pas vouloir investir à outrance, on le sait ça, et si Villeneuve n'est pas enclin à gérer le club avec cette contrainte du proprio, son départ est une fois de plus la meilleure solution.





Dernière chose liée à tout ça et qui m'étonne : c'est le rôle de Cayzac dans tout ça. Je vous avoue que j'éprouve un pue la même sensation que lorsque Denisot est parti et qu'il continuait à influencer énormément les décisions prises par l'actionnaire : c'est gênant. Il a choisi de démissionner, et entre avoir son avis à titre consultatif, occasionnellement, ce qui me semble légitime, et à ce point présnet, quand on a autant de rancoeur envers les personnes en place, je trouve ça, là aussi, inapproprié. J'ai été choqué de lire, aussitôt le CA démissionnaire, de voir que les possibles successeurs de Villeneuve soient Houiller et Chenut, en l'occurrence des amis proches de Cayzac. Le rôle de Cayzac qui est supposément de côté, mais qui place ses potes dès qu'il le peut, je trouve ça très malsain. Il n'y a que moi que ça choque ? Vous en pensez quoi ?



Gauthier.
Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #10 le: 23 Janvier 2009 à 10:06:26 »

Le PSG est comme toutes les (grandes) entreprises: réseaux, copinage (à géométrie variable), alliances de circonstances pour descendre tel ou tel... On ne sait pas 10% de ce qui se trame et on est même pas certain que ce que l'on sait soit vrai et non pas des fuites organisées à dessein... Une chose pour moi est acquise: Cayzac n'est certainement pas le passionné un peu naïf pour lequel il essaye de passer...

Quoi qu'il en soit, l'épisode Villeneuve est maintenant du passé et j'avoue ne pas avoir de raison particulière de regretter ce personnage. Il est arrivé avec fracas sans presque rien connaître au football (souvenez-vous de ses premières déclarations proprement hallucinantes) en prétendant tout révolutionner et affichant une ferme volonté de ne surtout pas être un "président-supporter". Les bons résultats et le fait qu'il se tienne tranquille nous avaient tous endormis et presque fait oublier le caractère du bonhomme. Il s'est rappelé brutalement à notre bon souvenir (et à celui des dirigeants) avec cette sortie lamentable et le résultat que l'on sait maintenant (et il part larmoyant annonçant un trémolo dans la voix qu'il restera à jamais proche de ce club, des ces joueurs et de ses supporters!! -demandez donc aux dits supporters ce qu'ils pensent de lui, suite à ses sorties "villeneuviennes" à chaque fois qu'un désaccord intervenait entre les associations et la direction du club...)

Pourtant, dans cet épisode conflictuel, la grande majorité des supporters lui ont manifesté un fervent soutien (certaines interventions sur les forums à ce sujet sont édifiantes). A cela, je vois plusieurs explications: avant tout une manipulation plus ou moins habile de Villeneuve laissant miroiter monts et merveilles à des gens -légitimement- frustrés par la politique de Colony en matière de recrutement, le fait qu'il ait abandonné sa volonté de recul vis-à-vis du terrain pour devenir le "président-supporter" qu'il avait annoncé ne surtout pas vouloir être et le fait qu'on lui attribue -à tort- les arrivées estivales et les résultats en découlant...

Bref, peut-être qu'à terme il aurait fait un bon président -je reste sceptique à ce sujet- mais de toutes façons on ne le saura pas...
Journalisée

snowstorm
Le moniteur de ski du forum
Équipe PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 744



Voir le profil
« Répondre #11 le: 23 Janvier 2009 à 13:38:42 »

Ce qui est assez incroyable dans cette histoire, c'est qu'entre Lundi et Jeudi, la presse dans son ensemble a fait des couvertures, a écrit des lignes en veux tu en voilà avec du vent.

Personne n'a parlé, au PSG ou à Colony,  pendant ce laps de temps. La presse a fait comme nous. C'est à dire donner leur avis de ce qui s'est passé, de ce qui se passe et de ce qui va se passer.
A la radio pareil....

Jusque là, rien de moins normal. On a pas d'info officielle, on donne son avis, on va chercher des rumeurs ( fiables ou pas) à droite à gauche. Le probleme, c'est le ton des articles ou des interventions radio. Les mecs faisaient des affirmation comme si ils étaient dans le secret des tractations. N'importe quoi!!

Ce que la presse peut affirmer:
- Le contenu de la lettre
- les differents entretiens entre les protagonistes
- le climat autour du club ( et encore)
- le diner Wenger - villeneuve du dimanche soir ( d'ailleurs, y seraient pas plus souvent au Murat que dans les bureaux tout ce beau monde?)
- la demission du CA
- la situation fiancière deficitaire du PSG

Ce qui est de la pure speculation ( à moins qu'on m'amene les preuves)
- les excuses de lundi de Villeneuve ( annoncé sur RMC je crois.)
- le contenu et le climat des entretiens Bazin - Villeneuve
- le desir de vente d'Hoarau - Sessegnon pour combler les dettes
- le desir de faire venir Heinze - Anelka de Villeneuve
- Les investisseurs étrangers planqués par Villeneuve
- La veritable strategie sportive de Colony autour du PSG
- Les manoeuvres de Cayzac
- La volonté ou non de Bazin de s'impliquer à la presidence
- quels joueurs soutiennent qui ( Makelele a d'ailleurs vite fait de preciser qu'il n'est à rien un protegé de villeneuve et que son avenir dependait de ce dernier)

etc.....
etc.....


En gros, que les journalistes arretent d'affirmer des verités sans citer de source fiable, ou alors en expliquant sur quoi ils s'appuient.

" on s'autorise à penser dans les milieux autorisé....." dixit Coluche.
« Dernière édition: 23 Janvier 2009 à 13:40:37 par snowstorm » Journalisée

Space Cowboy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 399



Voir le profil
« Répondre #12 le: 23 Janvier 2009 à 20:30:59 »

Voici un sujet comme je les aime.
C'est toujours intéressant de faire une grosse côte sur la direction du Paris SG  Gros sourire
Et puis, ce qui est sympa, c'est que nos dirigeants nous permettent tous les ans pour les fêtes de lancer le sujet...  Hin hin hin...

Bref, je ne garderai pas non plus un souvenir impérissable de notre ex-nouveau-futur? président.
Il n'a pas grand chose à voir dans l'essentiel à mes yeux : le sportif.
Il est même arrivé avec des discours plutôt... inquiétants sur le sujet.
Je garde à l'esprit son entretien ou il évoquait entre autres sa volonté d'attirer un grand gardien (très classe et intelligent quand on a dans ses rangs un international francais qui plus est détenteur du ballon d'or PSGMAG  Gros sourire).

Au niveau de la direction, je ne pense pas être bien placé pour juger des ses actes.
Je ne vais donc pas extrapolé sur le sujet.

Pour rebondir sur les spéculations que tu évoques Snow, je pense que la rumeur sur la volonté de vendre Hoarau ou Sessegnon est de la pure spéculation journalistique.
Comment peut-on imaginer de vendre ses deux meilleurs joueurs vu la situation sportive du club ?

La volonté de faire revenir les idoles Heinze / Anelka me paraît moins farfelue mais ces recrutements, si ils avaient lieu, auraient pour moi le goût d'une opération séduction du peuple parisien pas forcément désirée, nécessaire, voir cohérente pour le sportif.
Anelka restera quand même le joueur qui nous a coûté le plus cher dans notre histoire.
Assez paradoxal pour un joueur formé au club non ???

En revanche, (d'où le "futur?" précédent) je crois énormément à sa volonté de revenir avec de gros investisseurs.
Le fait que Villeneuve se soit clairement affiché aux côtés de Wenger lors de sa nomination et à la même période que son dernier entretien avec Bazin confirme cette éventualité.
Il prépare le terrain médiatique avant de lancer les manoeuvres, histoire de ne pas se mettre à dos le peuple parisien.
Genre, si je viens, vous aurez Anelka, Heinze et même Wenger comme entraîneur...
J'avoue, c'est séduisant sur le papier, mais combien de fois ces dernières années avons nous eu des équipes séduisantes sur le papier...  Broyer du noir

Et puis, je préfère faire progresser le groupe lentement mais surement pour aller chercher le titre dans quelques saisons, plutôt que d'accueillir un Abramovitch qui va nous faire une équipe de rêve à coup de millions.
Je vois d'ici les commentaires des anti parisiens.

Bref, l'essentiel est que le sportif ne soit pas défavorablement influencé par ces manoeuvres politiciennes.
Esperons que la stabilité que nous attendions depuis des années ne soit pas remise en cause par un éventuel rachat du club.



Space Cowboy, promis je m'inscris au fan club de Villeneuve le jour où il nous ramène Kaka  Mort De Rire
« Dernière édition: 23 Janvier 2009 à 20:33:46 par Space Cowboy » Journalisée

Retourneur!
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 298



Voir le profil
« Répondre #13 le: 24 Janvier 2009 à 21:58:06 »

Citation de: Sebastien Bazin
Aujourd’hui, je veux une stabilité. J’espère que la future organisation restera en place plusieurs années. Pour l’instant, je n’ai rencontré personne car je voulais trouver une sortie crédible, élégante, intelligente pour le club, pour Charles et pour moi.

Il pourrait être crédible, élégant et intelligent d'intégrer M.Bazin à la rubrique "Brèves humoristiques"


Retourneur!
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #14 le: 26 Janvier 2009 à 14:34:57 »

Et puis, je préfère faire progresser le groupe lentement mais surement pour aller chercher le titre dans quelques saisons, plutôt que d'accueillir un Abramovitch qui va nous faire une équipe de rêve à coup de millions.
Je vois d'ici les commentaires des anti parisiens.

Brouzouf ou pas brouzouf.
Bling-Bling ou pas.
Voilà une question qu’elle est difficile …

Evidemment, je suis d’accord avec toi sur le « lentement mais sûrement ». L’important étant d’associer l’un à l’autre.
Et c’est sans doute là que le bât blesse.

J’adorerais, moi aussi, voir de bons joueurs arriver au Club, s’imposer petit à petit, exploser et rester au Club pour lui faire gagner des titres.
J’adorerais une progression, même lente, mais sure.
Le problème, c’est qu’à Paris, si tu n’as pas un bon centre de formation, on te le reproche.
Si tu formes de bons joueurs, on te reprochera de ne pas les faire jouer tous les matchs, et si tu les alignes, à la moindre contre performance, la presse te critiquera d’avoir osé.

Bien sûr, il n’y a aucune garantie de réussite à reproduire l’exemple Chelsea, mais la construction lente n’est pas non plus dépourvue de risques, surtout à Paname.
Quand tu entends, ce matin, des éditorialistes se moquer du PSG qui a battu la petite équipe du Gazelec, tu te demandes ce qu’auraient été les commentaires d’une défaite.
Idem pour les réflexions de l’after après la victoire au Parc contre Lens.

A Paris, si les joueurs se mettaient à marcher sur l’eau, la presse écrirait que c’est parce qu’ils  ne savent pas nager.
A Paname, t’as malheureusement pas le temps de construire lentement.
C’est sans doute ce qu’avait compris immédiatement Villeneuve quand il a œuvré pour associer Maké et Giuly.
Il faut des cadors.

Pour vivre des saisons tranquilles, il faut d’une part que la presse trouve ailleurs son pain quotidien, et d’autre part, que le Club gagne.
Difficile à concilier avec la progression lente.

Sortez les chéquiers, payez nous de grands joueurs.
Entre ici, Abramovitch, et file l’oseille.
Construits nous une équipe de rêve avec des morceaux de millions dedans.
Alors, venez à nous les Gaby, Messi, Kakà et autres …

Moi, je m’en fout, tant qu’on gagne.
Et si, demain, une crise nous prive du généreux mécène, tant pis.
Entre temps, on se sera bien marré, non ?! Gros sourire

Ad (Que veux-tu, avec le temps, la patience s’émousse …)
« Dernière édition: 26 Janvier 2009 à 14:37:16 par Ad Vitam » Journalisée

Pages: [1] 2   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Infos PSG | Football-Foot | Pronos foot
Thème PSGMAG.NET by Satanas