Pages: 1 [2]   Bas de page
Note actuelle: *****
Vous n'avez pas encore noté ce sujet. Choisissez une note :
Auteur Fil de discussion: Villeneuve et les actionnaires du PSG  (Lu 16453 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #15 le: 26 Janvier 2009 à 16:50:25 »

Citation
Moi, je m’en fout, tant qu’on gagne.
Et si, demain, une crise nous prive du généreux mécène, tant pis.
Entre temps, on se sera bien marré, non ?!

D'ailleurs je suis encore écroulé de rire de la période où Canal Plus a dilapidé plein d'argent pour nous ramener Anelka et ses potes ... Pleurer


A part ça, par rapport à l'embrouille Cayzac-Villeneuve : vous en pensez quoi ?
Parce que personnellement, même si on ne sait évidemment rien de ce qu'il s'est réellement passé, je vous avoue que j'ai de plus en plus de mal avec Cayzac. Déjà avant que Villeneuve ne fasse sa sortie, j'avais émis l'hypothèse que Cayzac, rien que par sa personnalité d'ancien président charismatique pouvait être gênant dans un conseil d'administration. Et maintenant, aux vues du discours de Villeneuve, de l'interview dans le JDD de Cayzac (où il dit grosso modo qu'il ne veut pas gêner le club, qu'il donne juste son avis comme ça en passant, et qu'il est gentil avec tout le monde sauf quand il sort un bouquin où il fragilise quand même l'entraîneur en place) et donc son bouquin où il paraît très mégalo et enclin à parler avec la presse dès que possible, je dois vous avouer que Cayzac a énormément baissé dans mon estime. Alors qu'il y a un an, j'étais vraiment admiratif du bonhomme.

J'en viens à me dire qu'être au club depuis très longtemps ne donne pas toutes les légitimités du monde ...


Journalisée

xav
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Messages: 708



Voir le profil
« Répondre #16 le: 26 Janvier 2009 à 19:47:40 »

Je voyais d'un mauvais oeil l'arrivée de Charles Villeneuve car je l'associais à l'image négative que j'ai de TF1 Grrr !. Ces premières déclarations (affaire Landreau, puis celle des "noms" de nos joueurs) avaient conforté mon point de vue. Nous courions à la catastrophe.

Quelques temps plus tard, il déclara qu'il ne s'exprimerait plus dans la presse. Promesse qu'il a tenue. Puis vint la signature de Makélélé, Giuly et Kezman (sans oublier la venue de Thuram qui n'a pu se faire pour des raisons médicales).

Je ne sais pas qui est responsable de ces arrivées mais elles ont eu lieu sous sa présidence. C'est donc à mettre à son crédit. Nos résultats sportifs également. Je dois bien avouer que je suis aujourd'hui déçu par son éventuel départ. Pourquoi changer une équipe (Villeneuve/Le Guen) qui gagne ?

Pour ce qui est de Cayzac, il me gonfle carrément.  J'avais trouvé sa démission purement scandaleuse. Je m'étais senti trahi. Ad Vitam avait fini de m'achever en nous expliquant qu'il nous avait abandonné par amour pour le PSG. Je ne vois en lui qu'un rat qui a quitté la navire avant que le bateau coule. Pire, il semble (cf post de Gauthier) que Cayzac se permette aujourd'hui d'égratigner Le Guen et Villeneuve. Ca frise le délire !!

Je me demande si les Cayzac, Tahar et consorts ne sont pas les vraies plaies du Paris St Germain.


Xav
Journalisée

MARKOSUP
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 191


Voir le profil WWW
SMS
« Répondre #17 le: 26 Janvier 2009 à 20:25:09 »

[...] l'interview dans le JDD de Cayzac (où il dit grosso modo qu'il ne veut pas gêner le club, qu'il donne juste son avis comme ça en passant, et qu'il est gentil avec tout le monde sauf quand il sort un bouquin où il fragilise quand même l'entraîneur en place) [...]


[...] il semble (cf post de Gauthier) que Cayzac se permette aujourd'hui d'égratigner Le Guen et Villeneuve. [...]


http://www.psgmag.net/+294-Demission-de-Villeneuve-quand-Cayzac-contre+
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #18 le: 27 Janvier 2009 à 10:35:20 »

Citation
Moi, je m’en fout, tant qu’on gagne.
Et si, demain, une crise nous prive du généreux mécène, tant pis.
Entre temps, on se sera bien marré, non ?!

D'ailleurs je suis encore écroulé de rire de la période où Canal Plus a dilapidé plein d'argent pour nous ramener Anelka et ses potes ... Pleurer
 

Je maintiens ce que j’ai dit, et ne me suis pas marré à cette époque.
Sans doute parce que la victoire, seconde hypothèse de l’équation, était absente.
Anelka et ses potes ont coûté plein de brouzoufs, mais nous n’avons pas survolé le Championnat.
Dépenser de l’argent pour rien est une connerie, évidement.
Soyons clair, j’adorerais qu’une construction tranquille, petit à petit, aboutisse à des résultats probants.
Je pense simplement qu’à Paname, on n’a pas le temps. Et si Aulas a pu construire petit à petit son Club, c’est parce qu’il n’avait personne sur le dos pour scruter, voir inventer, le moindre petit grain de sable.
Même aujourd’hui, malgré ses 7 titres, tout le monde se fout de ce club dépourvu de passion.
Alors t’imagines …

Ad Vitam avait fini de m'achever en nous expliquant qu'il nous avait abandonné par amour pour le PSG.

J’avoue ne pas avoir de souvenirs de ça, mais assume tout de même.
Oui, je considère Cayzac comme un mec bien.
Un vrai passionné, depuis toujours, pas un Villeneuve, Perpère, Graille, poussés par les circonstances qui se découvrent supporters du Club du jour au lendemain …
Il a raté son passage à la tête du Club, c’est une évidence.
Mais il a exercé ses fonctions avec passion, pas par opportunisme.

L'actionnaire majoritaire, devant la catastrophe annoncée, a voulu lui balancer dans les pattes un malade mental.
Sérieux, tu imagines une direction bicéphale avec Moulin – Cayzac ?
Alors, si Moulin était la solution, il a préféré s’effacer, lui laisser le champ libre pour mener a bien sa mission.
Un peu comme si,  (attention, c’est du lourd !!!  Crise de rire ), conscient de l’importance primordiale de chanter en tribune, tu avais décidé, une boule au ventre, de laisser ton abonnement un soir de finale à un pote qui chante trois fois plus fort et plus longtemps que toi.
Un abandon ou un sacrifice ?

Plus sérieusement, il y a des types que je ne pourrais jamais critiquer, parce qu’ils représentent l’histoire du Club (tu sais, celle qui "deviendra Légende") et sans doute parce qu’à 45 piges, j’ai vécu ses années là.
Borelli, Cayzac, Raï et même Fernandez en font partie.
Et ces gens là, ont leur place au Conseil d’Administration du Club.
Plus que n’importe quel Chenut, Bondrieux, Kuperfils ou Karl Olive.

Villeneuve, parce qu’il avait fait du bon travail, a tenté un coup de force, il a échoué.
Il s’est viandé lamentablement.
Pour un peu, pris par la patrouille, il voudrait faire croire que c’est Cayzac qui écrit son courrier ?
Bon sang, si nous sommes dans la merde, sans Président, alors que sportivement les choses vont bien, c’est tout de même pas Cayzac qui l’a provoqué.
Si la semaine prochaine, le Président est encore une fois un type venu là uniquement pour se faire mousser, ce n’est pas de sa faute.

Villeneuve affirme que demain, il ne prendra pas une place au conseil d’administration. Mais qui lui demande ?
Il ne connaissait pas le Club trois jours avant d’en prendre les commandes, il l’aura oublié dans deux semaines.
Cayzac ou Tahar gênaient peut-être Villeneuve, pas parce qu’ils intervenaient en sous main, mais sans doute parce que, eux, avaient une légitimité.


Ad (Fernandez, Président !!! Hin hin hin... )
« Dernière édition: 27 Janvier 2009 à 10:39:47 par Ad Vitam » Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #19 le: 27 Janvier 2009 à 14:36:27 »

Ad, je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout d'accord avec toi (sinon, ça ne serait pas drôle Gros sourire).

Si je résume ton propos (en le déformant à peine), ont leur place au conseil d'administration du PSG (ou même sa tête!) tous ceux qui ont oeuvré par le passé à son rayonnement et / ou qui ont fait la preuve de leur amour indéfectible pour nos couleurs... Je pense qu'en regard des sommes dépensées depuis l'âge de 16 ans pour suivre Paris en France et en Europe -sans même parler des risques physiques encourus (deux cicatrices au visage en témoignent) - une place au chaud m'est due!

Plus sérieusement, je ne peux souscrire à un tel discours. Tu aurais raison à un niveau moindre, un club de village, par exemple, où la passion est nécessaire et peut être suffisante pour gérer un club avec succès. Mais en ce qui nous concerne, non seulement elle n'est pas suffisante, mais je ne suis pas loin de penser que dans le cas de la gestion d'un club professionnel nourrissant des ambitions à l'échelle européenne la passion est contre-productive, faisant prendre de mauvaises décisions. Abrahamovitch connaissait-il l'existence de Chelsea avec de décider de racheter le club et est-ce que ça l'a empêché de monter un club figurant dans le top 5 européen? Cracherais-tu sur les pétrodollars d'un quelconque émir s'ils nous permettaient d'enfin botter les fesses d'Aulas? Pas moi, assurément.

Tu parles d'amour, de sentiment d'appartenance alors qu'il s'agit de business... On peut le déplorer, mais c'est ainsi. Il faut un chef d'entreprise à la tête du club et non un supporter fleur-bleue tel que Cayzac.
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #20 le: 27 Janvier 2009 à 15:34:53 »

Ad, je ne suis pas d'accord, mais alors pas du tout d'accord avec toi (sinon, ça ne serait pas drôle Gros sourire).
Je vois que tu as compris la finalité sous-jacente à mes propos… Gros sourire
Débattons, donc.

Si je résume ton propos (en le déformant à peine), ont leur place au conseil d'administration du PSG (ou même sa tête!) tous ceux qui ont oeuvré par le passé à son rayonnement et / ou qui ont fait la preuve de leur amour indéfectible pour nos couleurs... Je pense qu'en regard des sommes dépensées depuis l'âge de 16 ans pour suivre Paris en France et en Europe -sans même parler des risques physiques encourus (deux cicatrices au visage en témoignent) - une place au chaud m'est due!
Tu déformes à peine, et je suis d’accord avec toi. Un représentant des supporters au Conseil d’Administration me semble, en effet, une bonne idée. Reste à savoir si tu serais le meilleur de nos représentant ! A titre perso, les cicatrices sont moins visibles, mais le PSG m’ayant souvent brisé le cœur, je suis au moins aussi abîmé que toi et donc tout à fait légitime !

Plus sérieusement, je ne peux souscrire à un tel discours. Tu aurais raison à un niveau moindre, un club de village, par exemple, où la passion est nécessaire et peut être suffisante pour gérer un club avec succès. Mais en ce qui nous concerne, non seulement elle n'est pas suffisante, mais je ne suis pas loin de penser que dans le cas de la gestion d'un club professionnel nourrissant des ambitions à l'échelle européenne la passion est contre-productive, faisant prendre de mauvaises décisions.
Et tu as raison, Cayzac en est sans doute la preuve. Son bouquin « Passion Impossible » en est une flagrante illustration. Mais nous ne parlons pas ici du rôle principal. Dans le casting, il ne s’agit que de membres du conseil d’administration, pas du dirigeant principal. Il me paraît important que des garants de moralité soit impliqués. Sinon, un jour proche, nous nous retrouverons club résident au SDF et le Parc ne sera plus qu’un lointain souvenir du temps où le Club avait une histoire. C’est drôle que quelqu’un qui a écrit « Là-bas, on est un fan de son club par filiation... » à propos des charcutiers de l’ouest ne soit pas plus attaché aux traditions, à l’histoire, à la passion…

Abrahamovitch connaissait-il l'existence de Chelsea avec de décider de racheter le club et est-ce que ça l'a empêché de monter un club figurant dans le top 5 européen? Cracherais-tu sur les pétrodollars d'un quelconque émir s'ils nous permettaient d'enfin botter les fesses d'Aulas? Pas moi, assurément.
Si tu reprend mon précédent post (et celui d’avant), tu constatera que justement, j’en appelle aux pétrodollars. Je me cites : « Sortez les chéquiers, payez nous de grands joueurs. Entre ici, Abramovitch, et file l’oseille. Construits nous une équipe de rêve avec des morceaux de millions dedans. »
J’ai dit et je maintiens que je préférerais un Club construit petit à petit, lentement mais sûrement.
Mais, lucide sur la quasi impossibilité de travailler sereinement dans un Club scruté par tout ce que la place compte de scribouillards avides de sensationnel, les pétrodollars ne me dérangeraient pas si c’est pour gagner.

Tu parles d'amour, de sentiment d'appartenance alors qu'il s'agit de business... On peut le déplorer, mais c'est ainsi. Il faut un chef d'entreprise à la tête du club et non un supporter fleur-bleue tel que Cayzac.
Oui, mais je ne suis pas sûr que ce soit totalement incompatible.
Un businessman à la tête du Club, avec le portefeuille qui va avec, et un conseil d’administration garant de la mémoire.
Un Abrahamozac, ni tout à fait blanc, ni tout à fait noir.
Un compromis. Et, ne l’oublions jamais, compromis, chose due !

Ad (à suivre, sans doute …)
Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #21 le: 27 Janvier 2009 à 16:39:48 »

Arf...  Triste

Encore un beau débat prometteur, riche en perspective d'épiques joutes verbales, d'arguments cinglants, de contre-arguments vitriolés et de tout le tremblement qui sombre lamentablement dans l'océan du consenssus, tel un fier paquebot transatlantique supposément insubmersible ayant simultanément rencontré un glaçon géant et montré le limites de la théorie d'archimède...

C'est en effet la mort dans l'âme que je t'annonce être finalement nettement moins en désaccord avec toi que je ne l'espérais de prime abord...

Donc, pour résumer: le cheikh Abul Wahad Ben Ahmadou Bamba Sidi Braim Aboul Lé Brouzouf comme propriétaire, Jean-Marie Messier comme président et comme administrateurs: Luis Fernandez, Philippe Lucas, Kronembourg (vous ne le connaissez pas?), Daniel Riolo, Safet Susic, Michel Moulin, Pif le Chien, Santos Mirassiera, Nicolas Sarkozy et Djamel Debouze... It's a deal?
Journalisée

Ad Vitam
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 343



Voir le profil
« Répondre #22 le: 27 Janvier 2009 à 17:05:33 »

Le cheik Abdoul Lé Brouzouf ? D’accord, mais avec un très très gros portefeuille.
Jean Marie Messier Maître du Monde et de Moi-Même ? Bof, mais pourquoi pas. La question essentielle étant de savoir s’il connaît Wenger ?
Pif le chien ? Un communiste dans un Club bling-bling, ça pourrait être marrant.
Pour les autres, soyons sérieux, c’est du PSG qu’on parle !

Ad (Saloperie d’iceberg ! Crise de rire )
Journalisée

MARKOSUP
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 191


Voir le profil WWW
« Répondre #23 le: 03 Février 2009 à 14:52:09 »

Citation de: Paris Match
Le jour où... j’ai démissionné du PSG, par Alain Cayzac

Récit. Le foot et ce club sont ma passion. Devenu ­président, j’ai vu, au fil des mois, ­arriver le naufrage organisé. J’ai préféré partir en avril 2008. Comme d’autres avant moi. Et d’autres bientôt, sans doute...


Au fond de la salle du Murat, un peu à l’écart et à l’abri des regards, j’ai réservé une table. Cela fait plusieurs années que j’ai mes habitudes dans ce restaurant près du Parc des Princes. Mais ce dimanche 20 avril 2008 n’est pas un jour comme les autres. L’heure est venue pour mon « conseil de famille » de prendre une décision sur mon avenir à la tête du Paris Saint-Germain. J’ai demandé à mon épouse, Marinette, de convoquer mes deux fils, Alain et Igor, et l’une de mes filles, Chloé. Sa jumelle, Marine, bien qu’à Boulogne-sur-Mer, sera en ­relation directe avec nous par ­téléphone. On est tous les cinq assis autour d’une table éclairée par une lumière tamisée. Il est 21 heures. Je prends la parole : je brosse un tableau de la situation.

La veille, nous avons pris une ­déculottée à Caen (3-0). Pour la presse, le PSG est devenu un ­« Titanic » qui plonge vers la relégation à chaque journée de championnat. Au soir de la 34e, nous sommes 18e, à 3 points du premier non-­relégable. Si on n’agit pas maintenant, le bateau va finir par couler. Et j’en suis le capitaine ! A la fin du match, je propose à ­Sébastien Bazin, P-DG Europe du fonds de pension américain Colony Capital, mais surtout actionnaire principal du club, de nous retrouver, le lendemain à 17 heures, dans mon bureau du Parc des Princes, en compagnie de l’entraîneur, Paul Le Guen. Il accepte, évidemment. En entrant, il me dit : « Voilà, j’ai pris une décision. Tu restes président du PSG, mais quelqu’un va ­seconder Paul. Seulement, je crains que le nom ne te fasse pas plaisir...» Pas la peine qu’il prononce le nom de ce « second ».

Sébastien Bazin parle de Michel Moulin. Je le connais par le monde des affaires, où il a, d’ailleurs, très bien réussi. Nous avions eu quelques différends car cela faisait plus d’un an qu’il essayait non de prendre directement ma place mais d’intégrer le club avec le soutien d’un autre actionnaire. Bref, je n’avais pas aimé cette façon de faire. Ma réponse fuse : « C’est ta décision et je l’accepte, mais ce sera sans moi. » Hors de question d’être un président d’opérette ! Je n’avais pas été consulté. Pire, on m’imposait un conseiller sportif qui, selon moi, n’avait pas le profil recherché. Je pensais plutôt à des techniciens, de vrais sportifs com­me Jean Tigana ou Gérard Houllier. Avant de quitter Sébastien, je lui lance : « Je pensais que tu me connaissais bien, mais apparemment pas assez. Voyons nous demain, chez moi.

On verra si j’ai chan­gé d’avis. » Au Murat, le verdict de Marinette et des enfants est una­nime : « Non, bien sûr, tu ne peux pas rester. Ça ne serait pas toi. » On est d’accord. Demain, je m’en vais. «5% de plaisir, 95 % d’emmerdes », voilà comment je résumerais ma présidence à la tête du PSG. En vingt mois, j’ai tout connu : des résultats décevants à la tragédie de l’après-match contre Tel-Aviv et la mort d’un supporter parisien. Sans parler de la fameuse banderole anti-Ch’tis... M’imposer Michel Moulin était une sorte d’affront, la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Le lendemain, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, me téléphone pour une dernière tentative. Sans succès. Dans la foulée, je me rends au Camp des Loges, le stade d’entraînement du club, pour dire au revoir aux joueurs. Un moment d’intense émotion. Le soir même, chez moi, à Garches, je ne suis pas loin de craquer nerveusement.

Ma femme, dans l’embrasure de la porte, m’observe, triste et inquiète. Le visage enfoncé dans mes mains, je réalise que je suis passé du rêve au cauchemar. Quelques semaines plus tard, le PSG réussira à se maintenir en Ligue 1. Une énorme joie pour l’ancien président mais toujours supporter que je suis. Président, Michel Moulin ne le sera jamais. Simon Tahar, lui, le sera, par intérim, remplacé par Charles Villeneuve... Pour un temps.
Journalisée

Space Cowboy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 399



Voir le profil
« Répondre #24 le: 22 Février 2009 à 20:13:15 »

Citation
Selon le "Journal du Dimanche", l'ancien président du PSG Charles Villeneuve serait mandaté par Colony Capital afin de trouver de nouveaux investisseurs, dans la région du Proche-Orient.

Villeneuve, par le biais d'une lettre, serait ainsi légitimé par Sébastien Bazin pour discuter avec des investisseurs potentiels au Proche-Orient, où l'ancien journaliste connaît beaucoup de monde. Ce serait Villeneuve en personne qui aurait demandé cette lettre. L'ancien président du PSG voit en celle-ci un moyen pour lui de redorer son image. "Charles est très fier de sa lettre, alors même qu'elle ne lui donne aucune fonction officielle. Mais il a l'air vraiment motivé pour aller chercher une solution de reprise", déclare un "proche" du club de la capitale.

Bazin, lui, se réjouit : il dispose d'une personne capable de lui apporter des contacts et qui exerce gratuitement. Et ne prend pas de risque puisque c'est la banque Lazard qui décide de la validité des candidatures. Rappelons que Colony Capital cherche des investisseurs afin de remplacer Morgan Stanley - qui détient 33,3 % des parts du club. Le "JDD" laisse cependant entendre qu'en cas de très grosse offre, l'actionnaire américain serait prêt à céder totalement le club. Affaire à suivre...

Tiens donc... Quelle surprise !

Il aura finalement fallu très peu de temps pour que le fumigène avec lequel on a essayé de nous enfumer ne se disperse.
Maintenant, les choses sont limpides. Colony est vendeur et Villeneuse est en mission depuis le premier jour.

L'avenir est donc encore très incertain.
Des tonnes de questions vont débarquer en cas de rachat :
- Quel direction ?
- Quel entraîneur ?
- Quel groupe ?
- Quel stade...

J'avoue avoir un peu peur.
Juste au moment ou ça commencait à bien marcher sur des bases saines...




Space Cowboy, qui aurait préféré que ce soit clairement dit depuis le début de l'ère Villeneuve.
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #25 le: 22 Février 2009 à 21:26:55 »

Citation de: Space Cowboy
Maintenant, les choses sont limpides. Colony est vendeur et Villeneuse est en mission depuis le premier jour.

Euh, je ne suis pas du tout d'accord là, pour moi la seule chose qui est limpide, c'est que l'on cherche de nouveaux investisseurs pour reprendre les parts de Morgan Stanley qui veut se désengager. D'ailleurs, ça fait longtemps que Bazin et Colony l'ont dit, en toute transparence, il n'y a absolument rien de neuf là-dessus. Bazin demande à ses contacts, dont Villeneuve fait partie, de prospecter, ça me semble somme toute logique. Il n'y a guère que le JDD (journal qui a annoncé un nombre incalculable de fois la revente imminente du club du temps de Canal) et le 10sport (sans commentaire) pour tenter de faire croire que cela veut dire plus. En tout cas, rien de concret ne le suppose.

Donc ce n'est pas la peine de s'inquiéter outre mesure pour l'instant, Colony est bel et bien là, et si jamais des investisseurs veulent racheter la totalité du PSG pour une somme faramineuse, Colony sera forcément intéressé ... Mais là encore, je ne vois pas ce qu'il y a de neuf ou de surprenant.


Gauthier.
Journalisée

IMFBB
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 850



Voir le profil WWW
« Répondre #26 le: 23 Février 2009 à 09:47:39 »

J'avoue avoir un peu peur.
Juste au moment ou ça commencait à bien marcher sur des bases saines...

Bien marcher sur des bases saines? Une situation financière critique, un actionnaire principal qui n'a pas mis un centime d'euro sur la table pour le mercato alors que notre effectif est famelique et nous interdit d'autres ambitions qu'une éventuelle 3ème place et un quart-de-finale en UEFA?

Je suis désolé, mais ce qui me fait peur, moi, c'est le status quo!
Journalisée

Pages: 1 [2]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Infos PSG | Football-Foot | Pronos foot
Thème PSGMAG.NET by Satanas