Pages: 1 ... 5 6 [7] 8   Bas de page
Ce sujet n'a pas encore été noté !
Vous n'avez pas encore noté ce sujet. Choisissez une note :
Auteur Fil de discussion: La vidéothèque  (Lu 47861 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
Maitre Indy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 741


Voir le profil WWW
« Répondre #90 le: 19 Mai 2011 à 21:34:22 »

Mais surtout, il y a dans ce film un véritable scandale. À un moment, on voit Sarkozy au téléphone, juste avant le référendum sur la constitution européenne, donc en mai 2005. En fond, il y a un match de foot, évidemment du PSG. Or, il s'agit du PSG-Metz de juillet 2005. Il s'agit donc d'un anachronisme honteux, j'étais profondément choqué... mais bizarrement, les autres gens dans le ciné, non.

Cet homme est fou. Mais c'est pour ça qu'on l'aime !  Oui oui
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #91 le: 30 Mai 2011 à 08:32:41 »

Sinon, j'ai vu l'Immortel, sur canal. [...]Je recommande, si vous tombez dessus.

Tu viens de me faire perdre une demi-heure de ma vie Sourire. Je n'ai pas pu aller plus loin que les 30 premières minutes. Au cinéma, quand on montre au mafieux, il faut qu'on le voit en train d'écouter de l'opéra. Le maxi-cliché. Sauf que là, ils ont poussé le vice à mettre de l'opéra à chaque scène de Jean Reno, ce qui est déjà lourdingue en soi. Ensuite, il y a Kad Merad... et là, ce n'est pas possible. Kad Merad, en grand méchant, ça ne passe pas une seule seconde. Ils lui ont mis un bégaiement, ils ont essayé de lui mettre d'emblée des scènes où il a l'air cruel, mais en fait, on a juste l'impression d'être devant Qui a tué Pamela Rose.

Mais tout ça aurait pu être supportable sans une réalisation que je qualifierai sobrement de cataclysmique. On a l'impression que le type a essayé de pomper sur tout ce qu'il pouvait (les grands films de mafia, les séries américaines), mais sauf qu'à tout prendre un pue partout, on a surtout un ensemble indigeste. On a des flashbacks en léger accéléré qui font surtout penser à des films muets du début du siècle, et pour n'importe quel scène, on a des changements de plan toutes les 2s au maximum. Ce film devrait être interdit aux épileptiques.

Toujours sur Canal, je suis tombé sur Crazy Heart. En gros, vous prenez l'histoire de The Wrestler, vous transposez ça au monde de la musique country, et vous avez le même film, mais en bien moins intéressant. Le tout est très plat, les chants country ressemblent surtout à de la soupe, et heureusement, il y a Jeff Bridges qui est toujours excellent dans les rôles d'alcoolique.
Journalisée

Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« Répondre #92 le: 30 Mai 2011 à 13:00:00 »

Pour Immortel, j'y ai vu tous plein de clichés, j'en parle dans mon analyse mais je persiste : si tu le prends avec un minimum de second degré, c'est un pop corn movie qui se laisse voir. Et je pense que ce genre de personnages sont pas forcément éloignés de la réalité. A mon avis les mafieux ont regardé le Parrain et les Incorruptibles, et donc il leur arrive d'écouter de l'opéra, parce qu'ils pensent que ça fait bien. Comme les cadres qui écoutent du jazz dans leur Audi.
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #93 le: 30 Mai 2011 à 22:35:53 »

Les clichés, ce n'est pas ce qui me gène le plus. Comme je l'ai dit, c'est surtout la réalisation grotesque qui m'a empêché de dépasser la demi-heure de visionnage. Même les scènes toutes simples étaient insupportables à force d'alterner les champ/contre-champ. Je suis peut être difficile, mais je n'ai pas pu...
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #94 le: 07 Juin 2011 à 17:21:49 »

Vu trois films récemment en compétition à Cannes. Hasard : les trois traitent de la difficile relation père-fils.

The Tree of Life : soit la palme d'or. Soyons clair, ce film flirte assez dangereusement du côté de la branlette pour intello. C'est avant tout une œuvre de cinéaste, qui met l'accent sur les images, les sensations, le scénario restant secondaire. C'est juste l'histoire d'un type qui, de nos jours, repense, à son enfance dans les années 60, et à ses conflits avec son père. Ce qui est intéressant, c'est que le récit est éclaté : il s'agit de souvenirs, donc de bribes, il n'y a personne qui raconte quoi que ce soit de façon carrée, on voit les évènement tels qu'une personne peut y songer, des années après.

J'ai vu trois des quatre autres films de ce réalisateur, Terrence Malick, et je les ai tous adoré. Ce type sait filmer à merveille et est probablement le cinéaste qui sait faire les plus belles images qui soient. Le problème est que cette fois, il a poussé son art au détriment de toute réelle structure narrative. La démarche est courageuse, mais le tout difficile à juger. On est happé par ces images, on est touché par tous ces souvenirs qui nous en évoquent d'autres, on est troublé par l'espèce de spiritualité qui ressort de chaque plan. Mais malheureusement, je trouve que le tout est finalement bien moins marquant que lorsqu'il met son talent au service d'une histoire qui en vaut la peine. Et c'est peut-être parce que je suis bête, mais il y a tout un passage qui retrace les origines du monde, le big-bang, les dinosaures, et même si c'est toujours visuellement aussi réussi, je n'y ai honnêtement rien compris.

Le gamin au vélo : film des frères Dardenne. Je n'avais vu auparavant qu'un film d'eux (La promesse). L'histoire d'un enfant placé en foyer d'accueil, qui veut à tout prix rejoindre son père qui l'a abandonné, qui ne jure que par lui, ou tout autre figure paternelle. Alors, il ne s'agit clairement pas de cinéma glamour. Cela se passe dans des HLM belges, le cadre, c'est des immeubles,  des stations essences comme on en voit partout, le tout est fait sans artifice, proche des acteurs, presque dans un style documentaire. Ceci n'empêche pas une réelle mise en scène donnant un rythme assez incroyable à un récit qui ne va pourtant pas faire rêver les foules. Le film dure 1h30, pas de temps mort, mais on est au final touché par ce gamin complètement buté. Après, quand on est habitué au style hollywoodien, ça détone forcément, mais est-ce un mal ?

Le complexe du castor : film de Jodie Foster, avec Jodie Foster et Mel Gibson. L'histoire d'un dépressif, chez qui rien ne va plus, et qui s'en sort en utilisant une marionnette thérapeutique : il ne parle plus par lui même, mais par le biais d'un castor en peluche. Attention, même si l'on rigole un peu parfois, il ne s'agit pas d'une comédie. Ici, c'est le contraire du film de Malick : il y a une histoire (certes simple, et avec son lot d'évènements attendus), mais la mise en scène se fait à son service. C'est donc sobre, et je pense que c'est ce qu'il fallait, car le tout sonne assez juste, même si la folie du personnage joué par Mel Gibson était très casse-gueule (le tout aurait pu sombrer très vite dans le ridicule). Et par ailleurs, on ne peut s'empêcher de faire un parallèle avec le vrai Mel Gibson, qui du fait de ses problèmes personnels et professionnels doit pas être loin de l'état de délabrement de son personnage. Pour ma part en tout cas, j'ai bien aimé l'ensemble, et en plus, il y a dans ce film un morceau de Radiohead que je n'avais plus entendu depuis un paquet d'années.

Journalisée

Maitre Indy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 741


Voir le profil WWW
« Répondre #95 le: 08 Juin 2011 à 15:16:41 »

Merci Gauthier !

Sinon, j'ai vu durant le week-end Inglorious Bastard (oui, je sais, j'aurais dû le voir avant). Bref, pas le temps, ni les compétences pour en faire une analyse complète mais ce film est réellement à voir. Celui qui joue le colonel SS allemand est juste monstrueux et Brad Pitt, comme souvent, est juste génial. Le scénario est bien ficelé malgré une ou deux petites "facilités" mais Tarantino prouve qu'il est un réalisateur hors pair, sachant rythmer son film à la façon d'un Okocha qui dribble ses adversaires.
Journalisée

Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« Répondre #96 le: 08 Juin 2011 à 17:06:27 »

Jamais vu Reservoir Dogs. En revanche j'ai trouvé Inglorious Bastards très, très nul. Un gros nanard, franchement débile. Le scénario est indigent, la mise en scène déjà vue, les acteurs pas tous crédibles et l'intrigue insupportable. En gros, je pige pas pourquoi tout le monde se touche avec Tarantino...
Oups...
Journalisée

Maitre Indy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 741


Voir le profil WWW
« Répondre #97 le: 08 Juin 2011 à 17:23:51 »

Jamais vu Reservoir Dogs. En revanche j'ai trouvé Inglorious Bastards très, très nul. Un gros nanard, franchement débile. Le scénario est indigent, la mise en scène déjà vue, les acteurs pas tous crédibles et l'intrigue insupportable. En gros, je pige pas pourquoi tout le monde se touche avec Tarantino...
Oups...

Les goûts et les couleurs...  Oui oui
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #98 le: 08 Juin 2011 à 19:17:14 »

Inglorious Bastards, j'ai trouvé ça moyen plus on va dire (mais il faut dire que j'avais détesté le précédent Tarantino). Il y a quand même de très bonnes scènes, que ce soit avec le général allemand, ou lorsque Brad Pitt se fait passer pour un italien. Après, pour répondre à Arno, Tarantino a toujours assumé un certain culte du nanard, et si on prend son film au premier degré, on a clairement de quoi être déçu. Il ne faut pas percevoir ça autrement que comme un film pop-corn, où on s'amuse (ou non) devant des scènes improbables, mises en scènes de façon très caricaturales. À titre personnel, j'ai trouvé la fin dans le cinéma absolument grotesque.
Journalisée

Maitre Indy
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 741


Voir le profil WWW
« Répondre #99 le: 08 Juin 2011 à 19:49:45 »

Inglorious Bastards, j'ai trouvé ça moyen plus on va dire (mais il faut dire que j'avais détesté le précédent Tarantino). Il y a quand même de très bonnes scènes, que ce soit avec le général allemand, ou lorsque Brad Pitt se fait passer pour un italien. Après, pour répondre à Arno, Tarantino a toujours assumé un certain culte du nanard, et si on prend son film au premier degré, on a clairement de quoi être déçu. Il ne faut pas percevoir ça autrement que comme un film pop-corn, où on s'amuse (ou non) devant des scènes improbables, mises en scènes de façon très caricaturales. À titre personnel, j'ai trouvé la fin dans le cinéma absolument grotesque.

Idem, la dernière scène dans le cinéma m'a plutôt déçu. Pour le reste, j'ai vraiment passé un très bon moment ! Par contre, j'ai regretté qu'il réécrive l'histoire à ce point-là...
Journalisée

Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« Répondre #100 le: 10 Juin 2011 à 16:16:46 »

J'ai vu Robin des Bois hier soir, la version avec Russel Crow. J'ai trouvé ça un peu faible.

Déjà, c'est terrifiant mais je me suis dit tout le film que ça n'était pas comme dans la "vraie" histoire, c'est-à-dire celle de Disney. La honte : rougir, le gars complètement conditionné. Bon et puis après, je n'y ai pas cru. Du tout.

Le gars qui se fait passer pour le fils du noble du coin et que personne ne se rend compte qu'en fait c'est pas lui. Les types qui détroussent les receveurs des impôts à visage découvert et les laissent en vie. Comme de par hasard de bien entendu, le père du gars pour qui Russel Crow se fait passer connait en fait les véritables origines de Russel Crow, qui a tout rejeté dans sa mémoire mais s'en souvient fort opportunément au moment de discourir devant le roi félon... Et à la fin, Lady Marianne qui vient guerroyer sur la plage du débarquement, les français ayant prévu de venir avec des L.S.T. construits en 1945, mais à rames. Complètement débile.

Bref, j'ai trouvé ça nul con et chiant. En plus tous ces putains de personnages qui sont bruns, crades, et bouclés, j'y pigeais queudale et ça m'a saoulé.

Par contre, j'ai téléchargé les deux premiers épisodes de A Game of Thrones (Le Trône de Fer, en français), et ça c'est du lourd de chez lourd. Très fidèle aux premiers livres, pour le moment c'est du très, très haut niveau. Les Américains sont quand même hyper forts pour pondre de la série qui envoie du gros.
Journalisée

super-mario
Membre bavard PSG MAG'
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 145



Voir le profil
« Répondre #101 le: 11 Juin 2011 à 01:08:04 »

Je te rejoint sur Game of Thrones. Je suis un très grand fan des bouquins donc j'attendais beaucoup de la série, et on peut dire que c'est une belle réussite.

Journalisée

Arno P-E
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 419



Voir le profil
« Répondre #102 le: 11 Juin 2011 à 12:58:27 »

Pour le moment (j'ai vu que les épisodes 1 et 2) je trouve le casting très bon. Vraiment conforme à l'idée que je m'en faisais. Et le budget semble conséquent : les décors sont bien fichus, les costumes bien chiadés. Ca promet beaucoup.
Journalisée

super-mario
Membre bavard PSG MAG'
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 145



Voir le profil
« Répondre #103 le: 11 Juin 2011 à 21:03:36 »

Y'a juste Sansa qui me gêne un peu, perso (pas l'actrice en elle-même, mais plus le fait qu'ils aient vieilli le personnage ce qui dans son cas passe mal je trouve), mais sinon le reste est vraiment bon.

Et apparemment les audiences sont bonnes, la deuxième saison est d'ailleurs déjà annoncée.
Journalisée

gauthier
Administrateur PSGMAG.NET
Pilier PSG MAG'
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 229



Voir le profil
« Répondre #104 le: 20 Juin 2011 à 22:39:31 »

Vu Le chat du Rabbin. Film d'animation adapté d'une BD de Johann Sfar -- que je ne connaissais pas du tout. J'ai trouvé ça très bon. Le style graphique, que l'on pourrait qualifier de simpliste, colle parfaitement au ton de l'histoire, les critiques des diverses religions sont assez intelligentes, et il y a beaucoup de moments assez drôles (la palme revenant à la courte apparition d'un Tintin colonialiste doublé par François Damiens).

Du côté des bémols, le film est apparemment l'adaptation de 3 tomes de la BD, et je me demande si c'était une bonne idée de tout mélanger comme ça. Et surtout, une fois de plus, la 3D ne sert absolument à rien. Une véritable arnaque cette nouvelle technologie.

Mais en dehors de ça, je pense que ça vaut vraiment le coup d'aller le voir.
Journalisée

Pages: 1 ... 5 6 [7] 8   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2006-2008, Simple Machines | Infos PSG | Football-Foot | Pronos foot
Thème PSGMAG.NET by Satanas